Entreprises et Associations

20 mai 2017

Le bien-être au travail Gestion du stress et des performances

Sophrologie & Relaxation
84 rue Jean Maréchal 27190 La Bonneville-sur-Iton
02.32.37.46.63 – 06.74.12.72.84
jeanjose.ramos@gmail.com

Le bien-être au travail est un facteur de santé, d’efficacité et productivité, il réduit les accidents et l’absentéisme pour un bénéfice commun, employeur employé.

Objectifs : la gestion du stress et le développement du bien-être au travail, soulager les symptômes associés au stress, la prévention de l’épuisement professionnel.

Deux méthodes, reconnues dans le développement du bien-être, sont utilisées pour améliorer la qualité de vie au travail, la sophrologie et la relaxation. Les deux ont une action préventive et active sur le stress, ses causes et les troubles associés, qu’ils soient corporels ou psychosomatiques. Elles sont efficaces et préventives des Troubles Musculo-Squelettiques, des Risques Psycho-Sociaux et nous permettent donc, de préserver notre santé, notre énergie, notre efficacité au travail.

la sophrologie, permet d’établir des points de repère positifs et d’harmoniser la relation entre le corps et le mental. Sa pratique, qui comprend des relaxations dynamiques et statiques, développe la confiance en soi, nous apprend à nous préserver des émotions négatives et à se projeter positivement. Elle nous permet ainsi, de s’adapter avec moins de stress, moins de souffrance, plus de bien-être et d’efficacité.

la relaxation, est une approche plus ludique et plus libre, elle utilise des pratiques, traditionnelles comme le tai-chi, le yoga, la méditation, et occidentales comme, le training autogène de Schultz, méthode Jacobson, la relaxation active de Martenot, elle offre ainsi d’autres possibilités complémentaires, pour le bien-être du corps et le mental, auxquelles certaines personnes sont plus sensibles.

Avec des exercices simples, faciles et adaptables à vos possibilités corporelles, ces disciplines sont accessibles à tous. Vous pratiquerez des exercices, de respiration, de détente musculaire, de visualisation, de relaxation, qui procurent du bien-être.

– un module de communication, notamment en communication non-violente, est facultatif, il peut être inclus suivant vos besoins.

Application. Elles apportent aux employés des moyens d’améliorer leurs capacités :     

  –  de résistance au stress.                                                                                                                   –  de récupération des fatigues, à mieux dormir.                                                                               –  de concentration, de présence.                                                                                                      –  d’adaptation, de créativité.

Les formations, sont animées par Jean José RAMOS, sophrologue, relaxologue, formé en communication, gestions des conflits et bien-être relationnel. Installé depuis 1992, j’interviens en cabinet, pour les accompagnements individuels et dans le cadre de la formation professionnelle pour les, entreprises, associations, instituts, écoles, structures de santé.

Chaque séance, est un espace où les employés peuvent, évacuer leur stress, leurs tensions, récupérer, refaire le plein d’énergie et acquérir des compétences. Elle comprend, des points théoriques et des exercices pratiques de sophrologie ou de relaxation.

Expérience. Quatorze ans de travail en entreprise (cadre en laboratoire), m’ont permis de comprendre, l’impact du stress sur le développement d’une entreprise et l’importance des relations humaines comme de la communication. Cette formation a été élaborée pour répondre aux impératifs des entreprises, comme aux besoins des cadres et des employés , dans le domaine de la gestion du stress, de l’amélioration de la qualité de vie et du développement des performances au travail.

Prise en charge. Ayant une visée pédagogique, cette formation peut être financée dans le cadre de la formation continue, ou par le C.E., ou le CHSCT.

SIRET n° 38515066900013 attribué le 01- 04 -1992. « Sophrologie & Relaxation » organisme de formation enregistrée sous le n° 23.27.000989.27 auprès du préfet de la Région Haute-Normandie, au nom de M. RAMOS Jean José, code APE : 8690F.

chambre syndicale de la sophrologie

Membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie n° 621, 5 rue Taylor 75010 PARIS.

Au moins quatre raisons de faire cette formation

Le bien-être, la relaxation, ne sont pas des modes, elles correspondent à un besoin physiologique vital. Les notions de stress ou de bien-être correspondent à des processus biochimiques, intoxiquant et délétères ou détoxiquant et libérant.

1) Prévention de l’épuisement professionnel, réduction de l’absentéisme et des accidents. La fatigue psychique cumulée à la fatigue physique mène à l’épuisement. Cette formation nous apprend comment récupérer rapidement de la fatigue et à mieux utiliser notre énergie au quotidien. La récupération, c’est d’abord le sommeil, mieux dormir ou s’endormir, prévenir ou gérer les troubles du sommeil fait partie de la formation. Retrouver l’énergie dans son corps et une stabilité émotionnelle, sont des bases pour pouvoir mieux gérer la pression professionnelle et s’adapter au stress. L’écoute corporelle permet une gestion de ses limites et évite les ruptures et les arrêts-maladies.

2) Rendre votre entreprise attractive et fidéliser vos employés. Prendre soin de vos employés, c’est les inciter à s’investir et à prendre soin de votre entreprise. C’est un phénomène de société, nos structures familiales ont changé, un besoin d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée est nécessaire.

3) Développer la créativité, ses performances, sa capacité d’adaptation. L’homme a toujours développé son bien-être, son confort pour mieux affronter les difficultés et être plus performant, c’est ce plus qui permet la performance.

la sophrologie et la relaxation, proposent des techniques, de concentration, de visualisation, permettant de développer et d’organiser notre imaginaire comme un outil virtuel des plus performants.

La vie impose des changements, ils sont souvent vécus comme une source de stress, la créativité, la pensée positive, sont des facteurs d’adaptation au changement, elles sont donc antistress et source de richesse.

4) Risques psycho-sociaux, la relaxation est recommandée (voir en annexe).

extrait du Rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psycho-sociaux au travail.                Les programmes de prévention secondaire ont pour but d’aider les individus à gérer plus efficacement les exigences et contraintes du travail en améliorant leurs stratégies d’adaptation aux sources de stress ou en renforçant leur résistance au stress en soulageant les symptômes associés au stress.

– la formation des individus à développer des compétences spécifiques à mieux gérer divers types de situations de stress (gestion du temps, des conflits, de l’agressivité, développement de l’intelligence émotionnelle, restructuration cognitive, etc.) ou à développer des capacités psychologiques (contrôle des émotions, attitudes mentales efficaces).

la possibilité de pratiques de relaxation, d’exercices physiques ou de la sieste au sein de l’entreprise. – l’aide apportée aux salariés pour faire face à diverses contraintes de la vie personnelle (crèches, conciergerie, etc.).

Quels sont vos besoins, vos projets

Nos propositions sont adaptables pour correspondre, à vos besoins et ceux de vos employés, nous pourrons ainsi atteindre vos objectifs plus efficacement en élaborant un projet ensemble. Adaptation au cadre professionnel, personnel ou cadres, d’entreprise, hospitalier et maison de retraite, enseignant, commercial.

La formation

Cette formation est axée sur le développement du bien-être corporel, mental, et de la récupération de la fatigue. C’est un travail d’accompagnement actif et préventif, par le vécu des relaxations, il est également pédagogique par l’enseignement d’un savoir-faire.

Dans le cadre de cette formation, nous ne faisons pas de développement personnel et nous n’utilisons pas l’historique affectif personnel des stagiaires, la vie privée de chacun reste en dehors. Les techniques utilisées, sont strictement en dehors de toutes croyances, religions ou politique.

Modes d’action
Cette formation se fait sur place dans votre entreprise.
Les ateliers de relaxation comprennent de 10-12 personnes généralement, mais il est possible de travailler avec de plus grands groupes (suivant les conditions), voire des séances individuelles. Les rythmes proposés sont d’une séance par semaine à raison de 12 séances de 1h30 ou 6 séances de 3h00, soit 18h00 de formation. Tarif sur demande.

Une formation peut être mise en place dans l’entreprise à différents moments, fin de journée, début ou fin de semaine, le midi. Plusieurs organisations sont possibles, en rythme et en durée, pour mieux s’adapter à vos besoins et vos possibilités.

La gestion du bien-être et du stress sont des formations dans le cadre des sciences humaines, pour être efficaces, elles ne peuvent se concevoir comme une formation technique sur une semaine. Pour pouvoir apporter un savoir-faire utilisable et durable, la sophrologie comme la relaxation ont besoin d’entraînements et de répétition avant d’être intégrées, il est nécessaire d’avoir un rythme qui permette un temps de recul, de réflexion, d’essai, pour s’approprier ces pratiques et pouvoir en tirer un bénéfice.

Les apports

Pédagogiques. Définitions et mécanismes du stress conséquences sur la santé. Déterminer les agents stresseurs et leurs causes. Le stress et moi, chacun réagit différemment, quels sont mes signaux d’alerte mon niveau de stress. Le sommeil, comment ça marche. Les besoins fondamentaux de l’être humain. Points de repère en anatomie, physiologie, le système nerveux. Communication efficacité et bien être relationnel. (facultatif suivant vos besoins)

Pratiques. Se détendre physiquement et mentalement, se libérer des tensions, mieux gérer son stress et développer son bien-être. Les techniques de respiration déstressantes. L’oxygénation et l’optimisation des fonctions organiques, des capacités cérébrales et de l’équilibre du système nerveux. Développer une capacité de récupération plus rapide des fatigues et des manques de sommeil. Mieux dormir ou mieux s’endormir, éviter le passage de la fatigue à l’épuisement. Gérer, les émotions négatives pour garder son calme (le rôle du corps dans les émotions), le cycle pensées, émotions, tensions. L’appréhension des impératifs liés aux temps. S’adapter, activer ses ressources pour se ressourcer et agir positivement. Développer la concentration, la présence, la mémoire. La confiance en soi l’estime de soi et la pensée positive. Comment aider un collègue stressé La communication, verbale, non-verbale, son action sur le stress et le bien-être. Mettre au point sa méthode personnelle pour une prise en charge de soi.

Annexe

1) R.P.S., la relaxation est recommandée.
Extrait du : rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail de Philippe Nasse, magistrat honoraire et Patrick Légeron, médecin psychiatre remis à Xavier Bertrand Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité Mercredi 12 mars 2008.

III – Propositions d’actions. c) Informer, sensibiliser et inciter les entreprises.

• Fournir des référentiels et des standards aux entreprises p36.

La prévention primaire a pour objectif l’élimination ou le contrôle des facteurs de risque présents dans le milieu du travail en agissant directement sur les facteurs pour réduire leurs impacts négatifs sur l’individu. Il s’agit d’intervenir sur les causes des risques psychosociaux plutôt que sur leurs conséquences.

Les programmes de prévention secondaire ont pour but d’aider les individus à gérer plus efficacement les exigences et contraintes du travail en améliorant leurs stratégies d’adaptation aux sources de stress ou en renforçant leur résistance au stress en soulageant les symptômes associés au stress.

– la formation des individus à développer des compétences spécifiques à mieux gérer divers types de situations de stress (gestion du temps, des conflits, de l’agressivité, développement de l’intelligence émotionnelle, restructuration cognitive, etc.) ou à développer des capacités psychologiques (contrôle des émotions, attitudes mentales efficaces) ;

– la possibilité de pratiques de relaxation, d’exercices physiques ou de la sieste au sein de l’entreprise ;

-l’amélioration de l’hygiène de vie afin d’accroître la résistance de l’organisme au stress (activités sportives, éducation nutritionnelle, programme d’aide au sevrage tabagique ou alcoolique, etc.) ;

– l’instauration d’espaces de dialogue au sein de l’entreprise et la mise en place de procédures de médiation pour intervenir précocement lors de situations difficiles ;

– l’aide apportée aux salariés pour faire face à diverses contraintes de la vie personnelle (crèches, conciergerie, etc.).

2) Qu’est-ce que le stress ? Dans la vie professionnelle le stress à été redéfini comme suit :

Extrait de l’Accord national interprofessionnel STRESS AU TRAVAIL (2 juillet 2008) accord du 15 Juillet 2009 relatif à la mesure et à le prévention du stress au travail. NOR : ASET0951016M PRÉAMBULE l.

L’ANI définit le stress comme un état qui « survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. L’individu est capable de gérer la pression à court terme, mais il éprouve de grandes difficultés face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses.

En outre, différents individus peuvent réagir de manière différente à des situations similaires et un même individu peut, à différents moments de sa vie, réagir différemment à des situations similaires.

Le stress n’est pas une maladie, mais une exposition prolongée au stress peut réduire l’efficacité au travail et peut causer des problèmes de santé.

Le stress d’origine extérieure au milieu du travail peut entraîner des changements de comportement et une réduction de l’efficacité au travail. Toute manifestation de stress au travail ne doit pas être considérée comme stress lié au travail. Le stress lié au travail peut être provoqué par différents facteurs tels que le contenu et l’organisation du travail, l’environnement de travail, une mauvaise communication, etc. ».

Différentes études montrent que le stress n’épargne plus aucun secteur d’activité.